Dernière mise à jour de cette page : 5 Décembre 2017


Vous trouverez ci-dessous une brève présentation personelle ainsi que l'idée et la vision que j'ai de la restauration de mes machines






Donc pour commencer, je m'appelle Stéphane et je suis né en 1984 c'est à dire bien après la disparition de ces merveilleuses machines que sont les jukebox !
J'ai grandi avec les 33/45 tours de mes parents sans y accorder une véritable vocation, je me suis naturellement tourné, comme tout les gens de ma génération
vers le CD !


Au commencement...

Je ne saurais déjà plus vous dire comment l'idée m'est venue d'acheter mon premier Jukebox, cela étant à cette époque je trouvais que cela pouvait être fun mais, à priori, sans plus !
Le virus m'est vraiment tombé dessus dés que j'ai acquis mon premier appareil, il s'agit d'un Rock Ola Grand Prix 2 de 1965 que j'utilise encore régulièrement.

J'ai immédiatement été obnubilé par la merveille d'ingéniosité qui se cachait dans cette machine, pouvoir constater sous mes yeux émerveillés, moi, informaticien de formation, qu'il avait été possible de concevoir avec succès des machines ne se servant pas d'électronique (hormis l'amplificateur naturellement) mais simplement des relais, des cames, goupilles, ressorts et j'en passe m'a tout simplement stupéfait et je suis alors tombé en admiration sur le génie des ingénieurs de l'époque !

De fil en aiguille, j'ai pût également constaté qu'il y avait un immense marché existant, dévolu et déjà bien étoffé de différent acteurs (sans lesquels, aujourd'hui je ne pourrais pas imaginer entretenir cette passion) dédié à 100% à la restauration de ces machines... diantre ! dans une société de consommation que je ne supportais déjà que très peu où tout se jette faute de ne pas être "au top" ou que l'obsolescence programmée destine irrémédiablement à la poubelle des appareils pourtant réparables pour un individu lambda quelque peu bricoleur !

La passion et le désir presque maladif de vouloir "sauver" chaque épave que je pourrais acquérir m'envahi et ne me quitte désormais plus !
(Il reste à résoudre le problème du manque de place récurrent au stockage mais ceci est une autre histoire...)